L’APRÈS 20 JANVIER 2021


Date de l'investiture de Joe Biden aux États-Unis.

#investiture #JoeBiden

Beaucoup d'entre nous sommes déçus car nous avions espéré qu'enfin, un renversement spectaculaire aurait lieu et que cesse la scission qui augmente au fil des mois entre deux camps qui s'opposent :


  • ceux qui croient à ce que les politiques annoncent et se soumettent, bon gré, mal gré, à leurs directives

  • ceux qui croient que tout n'est qu'une mascarade pour mieux asservir le peuple et garder le pouvoir absolu

Ce que nous pouvons constater, c'est que ces convictions opposées viennent jeter la discorde au sein même de nos familles, auprès de ceux que nous chérissons le plus, apportant son lot de souffrance, ce qui est bien plus grave que n'importe quel virus.

Est-ce un plan orchestré ?


"Séparer pour mieux régner ?"


Je suis apolitique et j'ai toujours ressenti la scène politique comme une immense pièce de théâtre bouffonne car, quelque soit le président élu, le peuple en ressort désillusionné.

Sans faire de vilain jeu de mots : "le pouvoir a le pouvoir de changer le meilleur d'entre nous"...

D'où la nécessité d'être vigilant à rester sur le chemin de son cœur.

Ma conviction absolue et plus encore aujourd'hui qu'hier... est qu'il appartient à chacun de nous de se faire la vie qu'il a envie de mener.

Depuis l'année dernière et plus précisément, depuis mars 2020 où toutes les décisions prises par les gouvernementaux du monde entier sont plus incohérentes les unes que les autres concernant cette soi-disant pandémie de Covid19, je me suis plongée dans ce marécage.

Pourquoi ?


Depuis quelques années, je sentais tout au fond de moi comme un volcan qui grondait, bouillonnait, prêt à rejeter sa lave, sa boue tout comme la colère #colère, la désillusion #désillusion, la lassitude #lassitude du peuple prenait une ampleur de plus en plus perceptible, rendant inévitable l'issue fatale.



Cette image était de plus en plus forte.


Lors du premier confinement, j'étais plutôt dans l'acceptation qu'il fallait se protéger et protéger autrui SI et je dis bien SI il y avait un virus plus mortel que tous les autres...

Mais ma petite voix intérieure me disait que ce virus n'était pas plus dangereux que celui de la grippe. Je me suis rappelée de tout ce pataquès fait autour de la grippe HAN1 #han1

qui, au final, s'est révélé être un grand flop mais pas pour big pharma...

Mon bon sens m'a rappelé combien notre corps est merveilleux et a un système immunitaire fait pour se défendre de toute agression (encore faut-il bien l'entretenir, nous sommes d'accord là-dessus).

Et toujours ce volcan qui bouillonnait de plus en plus. "Il faut que tout explose", remettre les barres au T et les points sur les I... voilà ce que j'entendais et malgré la violence que forcément ces crachats volcaniques engendreraient, c'était nécessaire pour que l'humanité retrouve son essentiel - es sens ciel -

La violence évoquée n'était pas physique, elle serait beaucoup plus sournoise : une guerre psychologique, une guerre de conscience.

Je ne vais pas refaire l'itinéraire et la montée crescendo de la PEUR #peur instaurée par les médias télévisés que beaucoup subissent depuis bientôt un an.


Moi, je me sentirais plutôt apaisée car mon volcan intérieur se délivre, se dénoue, se libère !

Et j'ai rejoins en cela des millions d'autres personnes.


Les camps de la peur ou de la Foi


Au fil des mois de l'année 2020, le fossé s'est creusé et nous nous retrouvons envahis par la peur #peur véhiculée au travers de certaines informations, ou renforcés dans notre Foi #Foi avec la conviction absolue que tout cela est nécessaire pour nettoyer et balayer ceux qui sont ivres de pouvoir, relayant en cela d'autres informations.

Informations qui circulent sur les réseaux sociaux que les gens de pouvoir musèlent par tous les moyens.


Il relèverait du bon sens de se demander pourquoi ceux qu'on censure... dérangent autant ?

Et c'est là que se créée au sein même de nos familles, de nos cercles d'amis la discorde, projetant la suspicion sur les "désobéissants"...


Qui a tort, qui a raison ?


Tout le monde ! Les amis, nous avons tous tort ou raison selon le camp dans lequel nous nous situons.

Faut-il pour autant laisser couler le venin de certaines paroles ?

Faut-il pour autant vouloir convaincre l'autre qu'il a tort ?

Faut-il pour autant s'entre-déchirer ?


Voulez-vous la guerre ?

Voulez-vous d'un monde où finalement vos aspirations les plus profondes ne sont pas ce que vous vivez ?


Constat d'un monde en dérive


Au fil des jours du mois de mars 2020 et ceux qui ont suivi, je me suis beaucoup interrogée car je ressentais l'injustice si je regardais certaines informations et je me sentais apaisée en allant chercher d'autres sources d'informations...


Ma petite expérience personnelle d'ignorante en matière de politique m'a fait découvrir un homme sous un tout autre angle : j'ai nommé l'ex-président Trump #Trump, un homme que j'exécrais plutôt je dois bien le dire, de par son physique, ce qu'il dégageait... aujourd'hui, je le vois - et cela n'engage que moi - comme un excellent stratège, bernant ses ennemis en jouant leur jeu. Étonnant et intéressant à découvrir.

À l'inverse, celui qui préside mon pays, que j'avais cru capable d'égaliser les différences entre ceux qui détiennent le pouvoir et le peuple s'est révélé n'être qu'un pantin. Comme s'il était au service de plus puissants que lui.


Pour quelqu'un qui n'a jamais fait de politique, c'était une drôle de découverte ;-) mais en fait, ce que nous vivons n'a rien à voir avec la politique.

C'est ce que j'ai encore mieux intégré avec cette fameuse journée du 20 janvier 2021.

Le soir de l'investiture de Joe Biden, j'ai fait partie des gens déçus car je pensais vraiment que "mon" volcan cracherait ses derniers miasmes et qu'enfin, nous pourrions retrouver nos amis, notre famille, s'apaiser et vivre la vie dont nous rêvons TOUS lorsque nous écoutons la voie du cœur.

Je suis, depuis toujours, convaincue que nous nous rejoignons tous sur nos idéaux de vie. 
Lorsque nous laissons notre tête au placard pour n'être que dans le cœur, il n'y a plus de camps opposés. 
C'est probablement la grande mission que chacun vient expérimenter sur cette Terre.

Ma déception fut d'assez courte durée.

Pourquoi ?

Parce que nous sommes à un point de non-retour qu'on veuille le voir ou pas : il est impossible que le cumul de toutes les manigances révélées sur un plan MONDIAL ne trouvent pas leurs issues pour que le peuple vive SA VIE.


Tout est en marche et ce n'est pas parce qu'on ne voit pas encore tout ce qui doit être révélé que cela n'existe pas !

Ce n'est pas parce que certains sont toujours en lien avec les médias télévisés et que les censures de ceux qui apportent certaines preuves empêchent leurs diffusions et qu'elles ne soient déposées à qui de droit.


---------------------------------------------------------


J'ai eu dans la nuit de ce 20 janvier 2021 ce message que j'ai partagé sur mon canal Telegram "vis en conscience" :


"Peut-être que comme moi, vous êtes un peu, beaucoup déçus... Tout semble se remettre en question. Un peu de colère aussi, même vis à vis de nos êtres de Lumière, du plan galactique. Hé oui, j'ai eu un petit peu de colère à leur sujet et je leur ai dit d'ailleurs parce qu'il faut reconnaitre que nous sommes bien ballotés comme dans une tempête et les remous sont vertigineux. Et pourtant, tout est-il fini pour autant ?

Quand tout nous parait être sans issue, nous le savons bien, quand on ne voit pas le bout du tunnel dans nos vies respectives.

Que se passe-t-il ?

N'y-a-t-il pas la lumière qui vient à nous ? Rappelez-vous qu'au plus noir de la nuit arrive le jour.

Alors, peut être que, comme moi, vous étiez... malgré tout un peu dans l'attente qu'il se passe enfin un renversement total et c'est vrai qu'hier semblait s'y prêter. Cela n'a pas eu lieu, pas comme nous l'avons espéré en tous cas.

Et j'ai ma petite voix intérieure qui me dit qu'à nouveau, je suis tombée dans le piège de l'attente. Du coup, déception c'est vrai.

Que va-t-il se passer maintenant ?

Ma tête me dit : tu vas encore être prise pour une illuminée, une cinglée... ta famille doit bien se marrer. D'ailleurs, on voit déjà certaines réflexions sur les réseaux sociaux... où certains se gaussent et provoquent... Bon... pour une fois que je m'occupe de politique... NON, cela ne sonne pas juste.

Mon cœur me dit qu'on est bien loin de la politique. Nous sommes toujours, toujours dans cette guerre de conscience.

Mais alors, la lumière QUAND ? Quand vas-t-elle éclairée toute notre planète et le vivant ?

Mon âme aspire à vivre cela. Je suis là pour ça. J'en suis persuadée, intimement convaincue et là, tout se clarifie à nouveau :

Nous sommes testés sur notre FOI

Notre Foi à changer le monde, ce monde dont nous ne voulons plus.

Alors, reprenons confiance, rien n'est fini, tout est en marche et mon âme me dit, ou mes guides, comme vous préférez :

Fais ! Crée le monde que tu souhaites à ton niveau et laisse aux stratèges leur part de travail.

Un troisième confinement t'arrêteras ? Non

Un soi-disant vaccin t'arrêteras ? Non

Un président ou un autre t'arrêteras ? Non

Tout est en marche, chacun a sa juste place malgré les déceptions, les rebondissements, ces remous vertigineux et rien, plus rien ne sera jamais comme avant.

Fais ce que tu as à faire en ton âme et conscience avec Foi, ici et maintenant.

"Pour une Vie en Conscience" que tu as mis en place, "La Team Gagnante" . Cela est ta part pour créer ce que tu es, ce que tu construis ; oui, c'est ta part pour créer le nouveau monde.

Gardes confiance et crois en toi.

Il en est de même pour chacun d'entre vous.

Gardez confiance, croyez en vous et croyez en nous."


---------------------------------------------------------


C'est dans l'ordre des choses. C'est aussi l'énergie de l'ère du Verseau qui rejoint bon nombre de mes écrits où j'exprimais combien l'être humain aujourd'hui doit retrouver sa souveraineté.


De façon simplifiée, je dirais que notre dualité vient de notre côté ombre et de notre côté lumière.

Je dirais que lorsque nous sommes dans notre mental et laissons nos émotions de peur, de colère et de tristesse nous empoisonner, nous sommes dans notre côté ombre.

Lorsque nous sommes dans notre cœur, à l'écoute de notre âme, nous rayonnons notre lumière intérieure, nous avons plus confiance et somme plus sereins pour agir au plus juste.


C'est intéressant d'en prendre vraiment conscience et facile aussi car nous l'avons tous expérimenté au cours de nos vies :

Lorsque nous sommes mal dans notre peau, notre mental bouillonne tout comme "mon" volcan, seulement il ressasse et ressasse sans jamais exploser ou à mal escient.

Mais lorsque nous vivons des moments de franche camaraderie, de partages en famille où tout est harmonieux, nous sommes bien et notre élan va naturellement vers la solidarité, la compréhension, l'acceptation des différences et l'amour.

Il devient donc facile de déceler lorsque nous laissons notre part d'ombre envahir notre luminosité.

Il nous appartient alors, de rectifier le tir à chaque fois et revenir à notre lumière intérieure.


Le monde ne serait-il pas le miroir de notre combat intérieur ?


Alors, pourquoi rayonner serait-il si difficile ?


Je me suis posée cette question car je trouve tellement absurde que nous soyons dans 2 camps opposés... et d'ailleurs, le sont-ils vraiment ?

L'être humain est assez complexe pour, de la Foi basculer dans le doute...

Ou de la peur, aspirer secrètement à vivre enfin un monde meilleur...


Je constate que ceux qui sont dans le camp de la peur sont les plus vindicatifs, dans l'irrespect.

Ceux qui vivent dans la Foi sont plus tolérants : les coups portés n'ont plus de prises comme si nous avions plus de force.


Et c'est bien de cela dont il s'agit :

Dès que je ne laisse plus prise "au pouvoir malsain", je retrouve ma puissance souveraine.


Je conçois que cela soit fort dérangeant... et me sont alors apparues certaines scènes de la vie courante :


Par exemple,

  • la femme battue (ou l'homme) qui subit pendant des années, frôle la mort et se retrouve tellement sous l'emprise de son bourreau qu'elle n'est plus en état de réagir. Elle va même jusqu'à se culpabiliser de n'être pas capable d'éviter la colère de celui qui l'asservit.

  • le mari ou la femme trompée, bafouée qui continue leur vie comme si de rien n'était, semblant être les seuls à ne pas savoir ce qui se passe. Blessés dans leurs intimités, ils ne réagissent plus et ferment les yeux, préférant "ne pas faire de vague".

  • la prostitution s'inscrit aussi dans ce schéma d'asservissement à celui (ou celle) qui a pris le pouvoir, réduisant un être humain, un enfant à une humiliation de chaque instant.

  • le salarié qui continue un travail qui ne l'épanouit plus, passant de la morosité à la colère, esclave d'une insatisfaction grandissante.

  • tout comme le chef d'entreprise "obéissant" aux vœux familiaux, à une transmission de génération en génération alors même que son aspiration était différente.

  • De façon beaucoup plus subtile et que nous avons tous vécu : notre complétude à rester dans le mal être, rendant l'extérieur responsable et donc prenant le pouvoir, nous rendant ainsi incapables d'en sortir.

Qu'est-ce qui empêche chacune de ces personnes de sortir de leur enfer physique et/ou psychologique ? LA PEUR.


La peur du changement et pour aller plus loin : la peur de leur propre puissance !

Oui, parce que, expérimenter sa puissance, sa souveraineté ne permet plus aucune excuse pour ne pas réagir et sortir de l'emprise d'un pouvoir maléfique.


Cela ne vous rappelle rien ? Ne serait-ce pas ce que nous vivons depuis bien des années et plus particulièrement depuis un an ?

Heureusement, pour le plus grand nombre, il y a un moment, "ce moment particulier" qui va faire la différence et qui change tout.

Un réveil de conscience qui fait de la victime ou du bourreau, un être à nouveau HUMAIN.


N'est-ce pas ce qui se passe dans notre monde actuel ?

Un réveil de conscience pour qu'enfin, un monde différent, tel que nous le rêvons, existe.


Il n'y a donc plus de "camps opposés" mais des hommes et des femmes dont certains cheminent encore vers "ce moment particulier".


Qui, aujourd'hui, est satisfait des décisions gouvernementales ?

Qui, aujourd'hui, veut continuer sa vie actuelle sans rien changer ?


Je suis prête à parier que même ceux qui expérimentent leur côté le plus sombre, forts de leur pouvoir, amassant une richesse matérielle au-delà de ce qu'on peut imaginer, croyant trouver de l'apaisement à meurtrir et détruire leurs semblables, ne sont pas heureux.


Nous tourmentons notre entourage dès lors que nous sommes mal dans notre peau, aux prises avec un mental surchauffé... Sommes-nous heureux ? Non, bien sûr.

À l'inverse, dans le chemin de notre cœur, nulle peur mais la force tranquille de faire ce qui nous parait juste pour nous, notre entourage et la planète toute entière.


C'est peut être cela qui dérange le plus ceux qui sont encore aux prises avec la peur et les rend hargneux : nous sommes les miroirs de ce qu'ils seront dès qu'ils auront vécu "ce moment particulier" et unique qui fait la bascule entre l'ombre et la lumière.


Quant à eux, ils sont les miroirs de ce que nous avons été.

Finalement, nous ne sommes pas différents, alors pourquoi nous diviser ?


Laissons ceux qui sont ivres de pouvoir et de richesse matérielle croire qu'ils peuvent nous asservir et réunissons-nous, nous, le peuple, pour reprendre notre liberté #liberté.


En conclusion,


Je ne sais pas avec certitude si, aujourd'hui, Trump est un vrai guerrier de lumière mais les événements vécus depuis ce 20 janvier ne démentent pas, contrairement aux apparences, le sentiment profond qu'un bouleversement imminent est là, juste à la presque surface.

"Mon volcan" est prêt à déverser de quoi changer la face du monde.

En écrivant cette ligne, je me sens presque en Joie. Je sais, même pour moi, cela relève de l'étrange mais c'est mon ressenti.

Ce que je sais, c'est que tout est en marche et que nous allons vers un changement d'humanité.

J'ai l'intime conviction que Trump n'a pas abattu toutes ses cartes, que ce qui rend difficile aujourd'hui le fait de S'UNIR est que les médias télévisés sont encore asservis et manipulés pour ne pas mettre en évidence ce qui est.


Nous avons le choix d'être dans notre tête ou dans notre cœur.


Ce que je sens aujourd'hui utile de faire puisqu'il ne m'appartient pas d'être une "stratège" pour le monde nouveau, c'est d'être bien centrée sur mes actions en fonction de mon cœur et pour le bien collectif.

Là est ma mission, et la vôtre ?


Croyez-bien que chacun avons notre pierre à apporter à l'édifice du monde nouveau.

Éloignez-vous spirituellement de l'environnement malsain dans lequel nous sommes, faites silence en votre cœur et écoutez votre âme. Vous saurez. Alors, agissez.



cet article est retranscrit en vidéo et en MP3,





















19 vues

   FEMM

         Guéris-Toi,

              Éveille-toi !

femme-medecine-loups-guerisseuse-magneti

                     FEMM

          Guéris-Toi,

    Éveille-toi !

© 2019 - guerirdetesblessures créé par Chantal Peccatte - Tous droits réservés - 

 84 - Goult, France