MESSAGE PRIVÉ



#Août2020 - Plus que jamais, nous devons rester centrés en accord avec notre conscience d'Être Humain.


Il devient difficile de garder ses distances face aux injustices que nous subissons.

Quel que soit notre conviction et que nous fassions partie de ceux qu'on nomme "les endormis" ou "les réveillés", nous sommes confrontés individuellement au fait de trouver notre place dans cette guerre où le carcan physique (confinement... masques... vaccins...) et psychologique (PEURS... répression... menace...) s'intensifie.


Est-ce parce que la "bête" se meurt ?


La situation se durcit et la poignée d'hommes qui gère le monde n'a plus d'autres moyens que celui d'accentuer la pandémie de la peur.



Ceux qui, preuves à l'appui, ont "démont(r)é" combien nous étions manipulables et donc manipulés se vont littéralement lyncher : les vidéos sont censurées jusqu'à leurs chaînes comme celle de Jean-Jacques Crèvecœur ces derniers jours.




Tous ceux et celles, qui, comme lui, osent dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas... sont traités de conspirationnistes et même de "narcissiques, psychopathes et machiavéliques" et pourtant ce sont quasiment les seuls à écrire noir sur blanc toutes leurs sources.


Une vidéo circule sur le fait de refuser l'inégalité sociale, d'être masqué, pisté, vacciné etc. tout comme nous avons été nombreux à le faire lors de l'appel du "Coronagates".

Une autre est signalée par les réseaux sociaux parce qu'elle permet de télécharger le document, preuves à l'appui de l'illégalité du port du masque par maître Brusa, avocat à la cour de Paris que j'ai partagé sur une de mes pages Facebook et voilà ce que j'ai reçu :


Je découvre ce média de vérification

nommé "Checknews de libération" sans pour autant avoir une preuve de sa légitimité... et franchement, je n'ai pas envie de perdre mon temps à chercher plus.


Vrai ou faux, ce que je retiens, c'est que nos droits fondamentaux sont bafoués et que la liberté d'expression est condamnée...


Depuis des mois que nous subissons cette guerre d'usure psychologique, les #peurs grandissent, la #lourdeur s'installe et la #colère gronde...



Août, mois d'été, où les vacanciers devraient se libérer de tout ce carcan auquel se rajoute, ne l'oublions pas, nos carcans personnels, voient l'obligation, pour certaines zones, de porter le masque même dans la rue !


Jusqu'où accepterons-nous, par peur des représailles ou de la maladie, d'être asservis ?


Les esprits s'échauffent et ceux qui veulent garder le monde sous emprise obtiennent exactement le résultat escompté :


DIVISER POUR MIEUX RÉGNER

  • Allons-nous rester dans ce piège ?

  • Avons-nous à ce point perdu notre bon sens ?


Il devient difficile de rester positif et confiant dans l'avenir. Pourtant, c'est bien le challenge que nous avons à relever : retrouver la liberté d'Être pour l'enseigner à nos enfants.


#FamilleEnDanger


Dernièrement, j'ai éprouvé beaucoup de tristesse et mon cœur était bien lourd : je reçois des confidences de personnes "réveillés" impuissantes face à leurs enfants, leur famille et amis qui sont "obéissants", confinés dans leurs peurs.


Je me suis moi-même sentie "étrangère" au sein de ma famille, ceux que j'aime le plus ♥♥♥ et je sens qu'ils sont tout aussi démunis que moi pour entendre ma vision de ce monde, empêtrés dans leurs peurs.


Je les comprends mais je n'ai pas su me détacher suffisamment de mes émotions et je "bouillais" intérieurement lorsque je voyais certaines de leurs réactions.

Ma tristesse exprime surtout mon désarroi vis-à-vis des enfants que l'on conditionne - même par amour - à, finalement, avoir peur de l'autre.


Et puis, il m'est revenu que l'aube apparait au moment où la nuit est la plus noire... qu'au plus fort de la tempête, le calme succède... que dans nos épreuves, c'est au moment où tout semble complètement perdu qu'une étoile se profile à l'horizon...


Je ressens que de plus en plus de gens "se réveillent" et que la peur est peut être en train de changer de camp !

Nous sommes proches du moment où la nuit est la plus noire, aussi le pouvoir durcit ses actions, prend des allures de dictature mais en parallèle, malgré les censures, les vérités éclatent et les manipulations deviennent évidentes.


Ce matin, 6 août 2020, je découvre que le chanteur, M. Pokora pousse son coup de gueule concernant les mesures prises. Je vous laisse découvrir l'article. Une phrase a retenu mon attention :

La ministre y annonce notamment que les « rassemblements de plus de 5 000 personnes pourront reprendre au 1er septembre 2020 », tout comme les foires et salons.

Est-ce que cela ne viendrait pas contredire l'annonce d'une deuxième vague du Coronavirus et un possible reconfinement ? Il faudrait savoir !!


N'est-ce pas encore une preuve que tout et son contraire est dit par notre gouvernement ?


Le ras le bol, quel que soit nos convictions, s'installe. L'aube n'est pas si loin.


QUE FAIRE POUR PASSER LES MOIS A VENIR... LE TEMPS QUE LA BÊTE AGONISE ?


#SeLibérer #Liberté #Libération


Rien de pire qu'une bête blessée n'est-ce-pas ? Tout comme chacun de nous devenons hargneux, irascibles ou coléreux lorsque nous subissons certains événements ou que nous n'obtenons pas ce que vous voulons.


Qu'est-ce qui va changer le cours de ces événements ?

Prenons l'exemple de deux personnes qui divorcent : tant qu'elles seront "en guerre", la procédure sera pénible, chacun tirant à lui la couverture et voulant avoir raison, n'est-ce pas ?


Dès que l'un des deux lâche prise, la situation évolue.


Un autre exemple : deux personnes qui se disputent et veulent "convaincre" l'autre, vont tout droit au conflit. Un conflit qui les laissera épuisés, impuissants, sans aucune solution satisfaisante pour les deux parties et je ne parle pas du pataquès émotionnel généré.


Dès que l'un des deux lâche prise, l'autre perd son pouvoir.


C'est, à mon avis, ce que vous avons à faire dans la situation présente :

#LâcherPrise.


Mais attention, lâcher prise ne veut pas dire d'attendre sagement sans rien faire !


LE LÂCHER-PRISE EST ACTIF

En fait, lâcher prise, c'est déjà d'accepter * ce qui est, surtout lorsqu'il est difficile d'intervenir sur une situation qui nous dépasse.


Que nous soyons endormis ou réveillés, c'est le cas, n'est-ce-pas ?

La situation nous dépasse... nous sommes en guerre. Ce n'est pas une guerre comme celle de nos grands-parents à coups de fusil et de bombes... c'est une guerre "bactériologique" diront certains, une guerre "pour établir un nouvel ordre mondial" diront d'autres.


Pour ma part, je penche pour une guerre de "conscience" : tout ce qui se passe nous invite à reprendre notre souveraineté, à rejeter le pouvoir (quel qu'il soit) pour que chacun retrouve sa puissance.


Nous avons massacré notre Planète, nous nous sommes pervertis : c'est nous qui devons retrouver notre luminosité.


En tous cas, peu importe le nom que l'on donne à cette guerre.


             * J'ouvre une parenthèse sur le fait qu'accepter une situation n'est pas synonyme d'être en accord avec celle-ci. Je peux accepter ce qui est car je n'ai pas le pouvoir de la changer mais je la refuse car elle ne me convient pas. Du coup, je libère mon attachement émotionnel et je redeviens maitre de mes actions. Ainsi, sans violence, j'inverse le processus : 
Étant maître de mes actions, je peux agir, à mon niveau et changer ce qui ne me convient pas. Mes actes auront forcément une répercussion pour le collectif et le bien-être de ma planète.

Ce qui importe, c'est de définir notre vision du monde et d'agir en conséquence.


Et pour cela, nous n'avons besoin de personne !


Je suis très confiante quant à la vision du monde que chacun porte en lui.


Nous sommes une grande majorité, endormis ou réveillés..., à être insatisfaits du monde actuel et exprimer le désir de revenir à des valeurs plus simples, empreintes d'amour et de bienveillance, respectueuses de chacun et de notre environnement.


En fait, la différence réside entre ceux qui n'osent pas se rebeller et ceux qui osent... Aucun n'est condamnable. C'est juste une question d'évolution de conscience. Individuellement, nous franchissons chacune des étapes nécessaires à retrouver le chemin de notre cœur et la lumière de notre âme.


Je covoiture et j'ai souvent de jeunes gens comme passagers. Je suis à chaque fois étonnée et en Joie d'entendre leurs discours. Ils sont, pour la plupart, bien plus conscients du monde nouveau auxquels nous aspirons que bon nombre d'adultes.

Alors, autant vous dire que les très jeunes et ceux qui arrivent sur notre planète Terre sont de belles âmes ayant pour mission de la sauver.


C'est là où je me sens triste parfois car je trouve que nous "abimons" ces belles âmes par nos limitations et nos peurs d'adultes... alors que nous devrions tout faire pour que l'enfant garde sa Joie de Vivre et sa liberté qui sont innés chez lui.

( Ce qui éviterait d'ailleurs à l'adulte de voir un psychothérapeute pour retrouver "son enfant intérieur")


Comment agir et se positionner pour SE respecter


En ce moment, sur les réseaux sociaux, c'est la dualité entre ceux qui sont pour le port du masque et ceux qui sont contre. Chacun y va de son argumentation et je dirais que chacun, de son point de vue, a certainement raison.


  • Devons-nous pour autant prendre parti pour les uns contre les autres ?

  • Est-ce que nous gagnons quelque chose à démolir celui qui a un avis contraire ?

  • Faisons-nous avancer ce que nous voulons changer ?


C'est toute la dualité que nous portons en chacun de nous qui s'exprime au travers de tous ces propos qui ne mènent à rien sauf de blesser, diviser et alimenter nos plus mauvais sentiments.


Nous devons réconcilier ces deux parties Féminin-Masculin qui s'opposent trop souvent alors qu'en étant complémentaires, ils se portent aux nues l'un et l'autre.


Par extension, le féminin représente la partie féminine en chacun de nous, celle qui est en lien avec notre intuition, notre âme et NOTRE BON SENS.


le masculin représente la partie masculine en chacun de nous, celle qui doit s'unir à notre partie féminine pour "accoucher" et poser les actes nécessaires.


Lorsque nous nous sentons en dualité intérieurement, c'est que ces deux-là sont désunis !


Lorsqu'il sont UNIS, nous sommes dans notre verticalité, bien ancrés sur Terre en résonance parfaite avec ce qu'il y a de plus SACRÉ en nous.


DÉSUNIS, c'est la guerre. UNIS, c'est la paix.

Que voulons-nous VIVRE ?


Je ne vais pas vous décrire comment être en guerre car nous le sommes assez souvent dans nos expériences de vie censées nous apprendre à devenir "sages" et responsables. C'est un processus que nous connaissons très bien.


Pour la paix, nous connaissons aussi le process mais il est plus difficile à maintenir surtout lorsque nous sommes pris dans le tourbillon de la tourmente.


Toutefois, il est facile de constater qu'à chaque fois que la paix nous quitte, c'est que nous avons laissé les émotions de peur, de colère ou de tristesse nous envahir.


Si je reprends ce moment où je me suis sentie "étrangère" parmi les miens, c'est que je bataillais entre le fait de les comprendre et ce que je sentais juste pour moi. J'avais donné mon point de vue. Mon émotionnel avait pris le dessus face à un sentiment de rejet sur mon avis et je naviguais dans les eaux très agitées de mon mental.


Il m'a fallu du temps pour retrouver mon équilibre.


En premier, j'ai arrêté de parler de ce sujet et je n'ai plus relevé ce qui m'attristait.

Je me suis retrouvée ainsi face aux émotions qui m'agitaient.

C'est avec la respiration consciente que je me suis calmée.

Ainsi, j'ai pu continuer mon séjour en profitant des bons moments à partager.

Cela ne m'empêchait nullement de désapprouver certaines choses mais de façon plus calme et sans rien attendre en retour.


"Faire abstraction de ce qui nous déplait, dans un premier temps, permet de prendre du recul."

Ce conseil est adapté à la situation décrite.. n'en faites pas une généralité.


Arrivée chez moi, j'étais fatiguée moralement et physiquement ce qui était pour moi le signe que je devais me recentrer.


Je me suis donnée deux jours pour le faire.

Deux jours où je n'ai pas communiqué avec l'extérieur.

Je me suis reconnectée avec la nature : travailler mes plantes, toucher la terre, faire du ménage aussi rend ma maison plus "respirable" etc.


Et j'ai repris le rythme de mes prières.

J'ai senti mon taux vibratoire s'élever à nouveau et j'ai pu, ainsi, retrouver ma paix intérieure.


Cependant, pour garder ce niveau de PAIX et lui donner encore plus de force, il est indispensable de se recentrer tous les jours et à chaque fois que c'est nécessaire.


L'actualité, l'information, la désinformation, les mensonges, les menaces, les censures etc. tout ce climat abaisse notre #TauxVibratoire et je ne connais rien d'autre que la prière pour le remonter.


A ce propos, je voulais faire un live sur Facebook pour parler de "Prier ou Prier" et certains événements ont fait que j'ai reporté ce live à plus tard. Maintenant, pour ceux qui pensent que la prière est réservée aux adeptes d'une religion, vous pouvez toujours voir ou revoir mon article sur "Est-ce que nous nous aimons assez pour..." (deuxième partie)


Pour ma part, prier, c'est me relier à mes guides, aux être de lumières qui peuplent la Galaxie et à l'âme de mes ancêtres.

C'est aussi diffuser une musique apaisante, prendre le temps d'une méditation guidée etc. mais c'est AVANT TOUT UN ÉTAT D'ÊTRE !


Mon conseil pour optimiser ce résultat :

J'insère dans mon emploi du temps depuis le début du confinement dix minutes à 12h et une vingtaine de minutes le soir comme temps de prière : le fait d'installer ce rituel nourrit mon taux vibratoire régulièrement et permet une meilleure concentration sur ce que j'ai à accomplir.


Je ne m'engueule pas si je loupe une séance... à l'inverse, si je suis trop mal, j'arrête ce qui est en cours pour refaire un de mes rituel, quel que soit l'heure.


Pour remonter son taux vibratoire


Tout en se tenant informé de tout ce qui se passe sans y passer des heures, il est important de s'en détacher c'est à dire d'être bien attentif à ne pas ressasser dans sa tête ET RECOURIR A SON BON SENS pour faire la part des choses !


Le meilleur moyen pour éviter de ressasser est de se plonger dans une activité qui demande de l'attention.


Ne pas alimenter les conversations qui reprennent en cœur toutes ces infos. De toutes façons, ce sont des échanges stériles qui ne servent qu'à rester dans un niveau de peur, de colère, d'incompréhension et d'impuissance...


S'obliger à revenir sur SA VIE, ses projets, les actes à poser pour opérer le changement souhaité.


NOUS APPROCHONS DU PLUS NOIR DE LA NUIT, PRÉPARONS LA VENUE DE L'AUBE DÈS MAINTENANT

Garder une attitude positive et se nourrir de tout ce qui nous fait du bien !


Par exemple, je remarque qu'en démarrant ma journée au jardin ou à l'écriture, je me sens beaucoup plus en paix.

A l'inverse, si je démarre par une actualité, je suis immédiatement plombée et je dois fournir un effort supplémentaire pour retrouver ma sérénité.


Il est donc indispensable d'être attentif à notre ressenti EN L'INSTANT pour se défaire de tout ce qui vient alourdir notre vibration très rapidement et, en cela, notre meilleur allié est NOTRE CORPS.


Lorsque je dis - "se défaire de tout ce qui vient alourdir..."

J'inclus les personnes trop négatives ou toxiques.


Certains pourraient qualifier cette attitude "égoïste" ce qui, en réalité, est tout le contraire :

Je ne suis d'aucune utilité pour mes clients, mon entourage, mes amis etc. si ma vibration est si basse que je prends le risque de les attirer dans ma négativité !


"Dispenser" son mal-être est un acte de DÉSAMOUR.

On peut en parler bien sûr comme un fait et choisir la personne avec qui on va le partager... mais le ressasser à qui veut l'entendre, c'est se plomber et lui donner encore plus d'importance.


Un taux vibratoire élevé rend efficace, capable d'empathie et de tolérance. La personne qui prend soin d'elle et fait attention à retrouver sa verticalité, est à l'écoute d'elle-même, de ses besoins fondamentaux et il lui est facile de l'enseigner et le dispenser autour d'elle.


Prendre Soin de Soi est un acte d'AMOUR


Tout ce que nous faisons pour nous rendre meilleur nous met en JOIE, rejaillit sur tous et libère les chaînes de notre carcan mental lié à nos limitations !



Vous connaissez certainement "l'effet papillon" :

Une personne élève sa vibration qui résonne autour d'elle...

Nombre de personnes sont touchées !

Ces personnes résonnent à leur tour jusqu'à ce que la résonance envahisse notre planète

Il n'en faut pas plus pour changer notre monde !

ET VOUS ? Quelles sont vos solutions pour élever votre taux vibratoire ?


Conclusion


TOUT RÉSIDE DANS NOTRE ATTITUDE !


A l'instar de Jean-Jacques Crèvecoeur, qu'allons-nous mettre en place et manifester notre désobéissance civile ?



Rappel de ce qu'est la désobéissance civile : La désobéissance civile est le refus assumé et public de se  soumettre à une loi, un règlement, une organisation ou un pouvoir jugé  inique par ceux qui le contestent, tout en faisant de ce refus une arme  de combat pacifique pour exercer une pression visant à faire abroger ou amender ladite loi par le législateur.

Personnellement, je porte le masque très ponctuellement dans les magasins (surtout d'alimentation) pour ne pas mettre mal à l'aise autrui MAIS je ne le mets que sur ma bouche partant du principe qu'en cas de propagation, ce sont mes postillons qui peuvent nuire... mais je refuse que mon corps ne puisse respirer librement par le nez.

Et je refuse et refuserais de porter le masque dans la rue.


Je vais de moins en moins alimenter la chaîne des grandes surfaces ou les magasins des zones industrielles d'ailleurs, durant le confinement, les rares fois où j'ai du m'y rendre, si un commerçant me refusait l'entrée de son espace de vente, ma réponse était et reste la suivante :

"Pas grave, vous venez de perdre une vente et une cliente car je vous raye à vie de mes prestataires."


Je participe à plusieurs pétitions visant à changer notre monde et respecter notre planète, revendiquer nos droits en tant que citoyenne (de l'Univers).


La prière dont je viens de parler est une action qui œuvre pour la Paix du monde !


Ce sont de petites actions mais si chacun de nous semons nos graines, c'est une énorme vague contestataire qui submergera l'adversité.


Je suis née libre, mon âme a choisi de s'incarner en France, pays dont la devise est :

"LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ"

Je ne reconnais absolument pas ces valeurs dans les agissements du gouvernement que ce soit celui en place ou ses précédents...


Je décide donc d'incarner ces valeurs dans ma vie de tous les jours, auprès de ceux que j'aime, que je rencontre et avec qui je me sens en bonne vibration.


Tout le reste n'est que sujet à alimenter la peur dont je me libère de plus en plus : je suis assez consciente pour voir qu'à chaque fois que j'ai agi dans la peur de..., je n'ai obtenu que des souffrances alors je décide de m'éloigner de tout ce qui me pèse.


J'ai encore du chemin à faire puisque je ne quitte pas complètement le masque alors que je ne crois plus du tout au Coronamachin...


Mais nous devons faire selon notre capacité du moment.


Notre conscience évolue à chaque pas que nous faisons en lien avec notre cœur, peu importe que ce soit dans une heure, un jour, une semaine mais soyons dans l'attitude la plus juste à l'instant T : celle où nous nous sentons juste et libéré !


Rappelons-nous à quel point notre corps est absolument merveilleux et capable de se défendre dès lors que nous le respectons et l'alimentons correctement (physiquement et émotionnellement)


Le sentez-vous vraiment à l'aise de respirer dans un masque, surtout en plein mois d'août... ?


Que ce soit sur ce sujet ou n'importe quel autre, posez-vous cette question ?

Est-ce que je me sens bien dans mon corps en étant ici, à cet endroit, avec cette personne, à faire ceci ou cela ?

Si la réponse est NON, alors changez immédiatement d'attitude et posez un acte, si petit soit-il qui vous redonnera la sensation de mieux respirer, de vous libérer et de retrouver la sérénité ou la Joie !


Nos envies d'un monde différent, plus respectueux de l'humain et de la planète se rejoignent, notre désir d'évoluer et de nous sentir plus en harmonie, aussi.


Ce qui nous manque souvent, c'est de garder le cap sur notre plus haute vibration et de rester fidèle à qui nous sommes, fragilisés par les aléas de la vie et encore plus avec cette guerre de conscience.


C'est pourquoi, dès le mois de septembre, je vous donne rendez-vous tous les premiers de chaque mois sur une visio conférence "POUR UNE VIE EN CONSCIENCE"


Un rendez-vous mensuel où chacun pourra s'exprimer et partager librement.

Je répondrais à vos questions en guidance médiumnique.

Le but est d'élever notre taux vibratoire pour garder le cap sur votre vision d'une vie meilleure et de nous motiver pour poser les actes nécessaires au changement.


Vous pouvez partager comment vous retrouvez votre liberté d'être dans toute cette cacophonie dans les commentaires ci-dessous à partir de votre Facebook.


Que la lumière descende sur notre Terre et sur chacun de nous !

Dans le cœur,


© 2019 - guerirdetesblessures créé par Chantal Peccatte - Tous droits réservés - 

 84 - Goult, France